Écrans



J'ai pris une feuille blanche d'un papier aquarelle similaire à celles que j'ai utilisé cet été pour la série de dessins faite lors du séjour dans la cabane au bord du lac.
J'ai posé cette feuille dans la nature nordique, souvent près d'arbres couchés par le vent et je l'ai photographiée en choisissant très précisément le dessin d'ombre tout en gardant autour d'elle un cadre fait de diverses composantes de la nature environnante. Cette surface qui révèle est aussi un écran qui cache une certaine quantité de nature. La feuille recueille le dessin d'ombres, la photographie recueille le tout. Sont présents dans chaque photographie ces deux recueillements, en vis à vis.



< >