1% pour le collège de Labruguière     1988



Période ou les images commencent à se grouper, je fais les premiers diptyques et triptyques. Je viens de déménager de Toulouse à Paris, de faire le travail sur le site du chantier du tunnel sous la Manche, de réaliser la série de portraits de nuit. J’entremêle tous ces éléments. Photographie de jeunes garçons à Labruguière, jeune fille indistincte à Paris, images de l’art, du nord, deu lieu de vie parisien. Un récit énigmatique, entre description et méditation. Les pièces diverses sont installées sur les murs du collège, certaines furent déplacées des années plus tard, et quelques photographies perdues ont été remplacées récemment.



< >